Category: Aphorisme

La pensée du vendredi est en relâche car son auteur est parti cueillir le fruit où il se trouve.

Merci beaucoup, merci pour tout.

Bonne année.

Humour, santé, plaisirs et excès suffisants en bonne compagnie.

 

«Si la vie est immédiate et verte au bord des étangs, pour la rejoindre, il nous faut d’abord rejoindre ce qui en nous est comme de l’eau, comme de l’air, comme du ciel.» la  souveraineté du vide de Christian Bobin

«A force de descendre profondément en soi, on finit par rejoindre les autres parce que ça crée un vase communiquant.» Gaston Miron

«Rares ceux qui, dans leur vie et dans leur art, savent rejoindre le tact et la mesure en passant par la démesure.» Pierre Reverdy

«Ne se sentir heureux que par comparaison, c’est se condamner à n’être jamais vraiment heureux, car il faut toujours se démener pour rejoindre ou pour dépasser quelqu’un.» Gustave Thibon


«J’aimerais bien t’emmener, mais j’ai appris, ces derniers jours, que voyager est un travail qu’on fait tout seul.» Gilles Vigneault

«Le bonheur voyage toujours à pied.» Gilles Vigneault

«Gens en santé, payez vous un grand luxe… passez une journée en robe de chambre. Malades, payez vous le luxe… d’une journée en habit de voyageurs.» Félix Leclerc

«Il y a un lit au bout de la route, reste réveillée.» Félix Leclerc

«Je couchais sous une fenêtre pour avoir le dernier bonsoir de la lune, et pour avoir le premier salut du soleil.» Félix Leclerc

«Un pays c’est comme une femme, il ne faut pas toujours être collé dessus.» Félix Leclerc

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=UZOM4koItSk]
«Les signes d’intelligence: Ecole buissonnière, indiscipline, grain de folie, distraction, refus d’obeir.» Félix

«Les bons livres ne restent pas neufs. Comme les bons hommes, on les use vite.» Félix

«Un poète, c’est quelqu’un qui va au bout de ce qu’il est; c’est quelqu’un qui ose être ce qu’il est, qui n’entre pas dans le troupeau de ceux qui suivent.» Félix

«Prévoir que dans la vie, il y a des périodes différentes, qui sont à l’image de nos quatres saisons.» Félix

«Quand vous êtes heureux, vous ne vous défendez pas.» Félix

«Quand on veut se débarasser d’une chose, on ne lui trouve que des défauts.» Félix

«… jouer pour jouer n’est pas longtemps intéressant. Tandis que jouer au travail, jouer à faire semblant de ne pas avoir le temps de jouer, voilà le beau jeu quand on a hâte d’être grand.» Gilles

«Si tu refuses de discuter avec les sots, tu ne discuteras plus avec personne.» Félix

«Tomber a été inventé pour se relever. Malheur à ceux qui ne tombent jamais.» Félix

«Tu n’as qu’une vie, emploie-la à rendre légère celle de tes voisins.» Félix

«Tout vient à point à qui sait attendre.»

«Heureux est celui qui fait de chaque moment son bonheur.»

«Qui hésite se perd.»

«La chance c’est être bien préparé lorsque l’opportunité se présente.»

«Crépuscule d’automne
À la fenêtre le voyageur
Prêt à partir»

Il nous arrive tous un jour ou l’autre d’y être confronter. Voici quelques idées émises à ce sujet par l’ami Brian Eno.

«Quelques artistes qui ne censurent pas leur propre travail: Picasso, Miles Davis, Prince. Ce sont des gens qui mettent cartes sur table, et sont peu portés vers l’auto-critique ou l’auto-censure. Ils disent, « Laisse le marché décider; laisse le monde décider. » On n’est peu-être pas bien placé pour juger soi-même.

C’est une forme d’humilité. À vrai dire, un mélange d’arrogance qui dit, « Je sais que j’ai du talent à revendre », et de l’humilité qui dit, « Je ne suis pas celui qui peut décider ».»

«C’est honteux de voir combien la production de disques peut être long de nos jours. Mais mon nom est M. Radin, M. Coupe-les-Options. Je crois que c’est une des raisons que les gens aiment travailler avec moi, car je dis, « Fais ceci, c’est correct, nous y arriverons. »

L’important ce n’est pas d’explorer toutes les options. C’est d’en faire fonctionner une.»

«Lorsqu’on a recours à l’auto-censure, on peut se débarasser autant des bons bouts que des mauvais.»

«Aussitôt qu’on extériorise une idée, on y voit des aspects qui n’étaient pas clairs lorsqu’elle ne faisait que flotter dans sa tête.»

«Je commence surtout en faisant une belle pagaille, puis voir si je peux m’en sortir.
Si le premier pas est brillant, on se retrouve dans de beaux draps. On ne sait pas trop comment le suivre; on a peur de le gâcher. Alors faire la pagaille est un bon début – et pour cela je suis très habile.»

«Aussitôt que j’avais défini la forme de la chanson, je faisais un plan sur papier, en y ébauchant tous les espaces où je voulais des mots, et je la fredonnais avec tout ce qui me passait par l’esprit. Chaque fois que je tombais sur une phrase qui j’aimais, je l’écrivais dans sa case particulière du canevas.

J’arrivais peu à peu à une sorte de document ‘trouvé’ composé de morceaux à demi obscurci – et tout ce qu’il me restait à faire était de remplir les vides en reconstituant ce que je croyais être le sens de chaque parole. Au fait, de l’écriture automatique.»

«Pensez à la culture comme un grand jardin, elle a aussi besoin de compost. Plusieurs font des choses peu dramatiques ou radicales ou même peu intéressantes; ce ne sont que de fonctions digestives. On conjugue et on essaie plusieurs petites choses.

Si vous pensez à la musique de cette façon, cela rend bien plus facile l’idée qu’il y a peut-être beaucoup de choses que vous ne voulez plus entendre. Elles arrivent et elles meurent et elles deviennent le compost qui aidera autre chose à pousser.»

Et une autre de Jeff Kauppi

«L’avis est comme une couche.
Il doit être changé à l’occasion sinon il commence à puer.»

À écouter : éloge de la page blanche de l’ami Jim Corcoran

Source : Musicthoughts.com

« Mourir en combattant, c’est la mort détruisant la mort. Mourir en tremblant, c’est payer
servilement à la mort le tribut de sa vie. » , William Shakespeare, extrait de  La vie et la
mort du roi Richard II

« L’expression « mort naturelle » est charmante. Elle laisse supposer qu’il existe une mort
surnaturelle, voire une mort contre nature. » Gabriel Matzneff

« La mort, c’est un peu comme une connerie. Le mort, lui, il ne sait pas qu’il est mort. Ce
sont les autres qui sont tristes. Le con, c’est pareil. » Philippe Geluck, extrait de Le
succulent du chat

« Ne sais-tu pas que la source de toutes les misères de l’homme, ce n’est pas la mort, mais
la crainte de la mort ? » Epictète, extrait des Entretiens

« La mort ne surprend point le sage : il est toujours prêt à partir. » Jean de La Fontaine,
extrait de la fable La Mort et le mourant

« Ce qui donne un sens à la vie donne un sens à la mort. » Antoine de Saint-Exupéry

« Ce pour quoi tu acceptes de mourir, c’est cela seul dont tu peux vivre. » Antoine de
Saint-Exupéry

« Vivre, c’est naître lentement. Il serait un peu trop aisé d’emprunter des âmes toutes
faites! » Antoine de Saint-Exupéry

« Et je crois que tout arrive
Que tout vient
À qui sait mourir
Pour mieux revivre
Ce n’est pas sans peine
Je croit qu’on revient mieux
Après le deuil de soi-même
Que tout vient
À qui sait mourir
Pour mieux revivre » Daniel Bélanger, extrait de Revivre

« Je prends sur moi de ne pas mourir.» Gaston Miron

Ce vidéo des Étreintes de Daniel Bélanger n’a pas rapport à la mort. J’aime sa mélancolie. Bon vendredi et bonne écoute!

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=2CoiWX09LEY]

«C’est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous.» Érasme dans Éloge de la Folie

«Jamais la psychologie ne pourra dire sur la folie la vérité, puisque c’est la folie qui détient la vérité de la psychologie.» Michel Foucault dans Maladie mentale et psychologie

«Il est consolant de penser que si la folie ne gagne rien au contact de la raison, en revanche, la raison s’altère au contact de la folie.» Georges Courteline extrait de La Philosophie de Georges Courteline

«Le problème avec la folie des grandeurs, c’est qu’on ne sait pas où finit la grandeur et où commence la folie.» Quino extrait de Mafalda

«Qui vit sans folie n’est pas si sage qu’on croit.» François de La Rochefoucauld tiré des Maximes

«Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais.» Oscar Wilde dans le portrait de Dorian Gray



Aujourd’hui, M Vigneault a 82 ans. Bonne fête!

Comme accomplissement dans la vie de Vigneault on peut retenir enre autres ceci : dans la trentaine, Vigneault et quelques amiEs, qui sont devenus des géants, ont contribué à développer le concept de boîte à chansons…

Voici différents billets dans lesquels ont trouve des mots de Gilles :

Pensées du vendredi

À propos du retard… et autres propos

Pensées du vendredi : Entretien avec Gilles Vigneault

Pensées du vendredi : Théo l’orphelin et les débutants

Pensées du vendredi : sur les rives d’un voyage de l’amour

La pensée du lundi : la fleur et le fruit

Pensée du lundi : Ô capitaine, mon capitaine…

 

Voici la pièce qui m’a fait découvrir Vigneault : le chêne.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=UPwN7ahCWAQ]

«L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt…»

« Si la connerie était soumise à l’impôt, les États s’autofinanceraient. » Jean Yanne

Source