Tag: Improvisation

Cours de Musique/guitare

C’est pour qui?

Pour tous, en particulier pour la/le guitariste qui est intéressée par l’improvisation jazz; la/le guitariste qui veut jouer «à l’oreille»; la/le guitariste qui souhaite se présenter à des auditions (CEGEP et d’université); ceux qui veulent améliorer leur répertoire de chansons de feu de camps, etc.

Méthode d’apprentissage :

Les cours sont développés en fonctions des désirs et des aspirations de chaque élève. Autrement dit, l’élève apprend ce qu’il/elle veut dès le premier cours.

C’est quand?

En journée/soirée la semaine. inscription en tout temps.

C’est où?

Les cours sont donnés dans Villeray, près du métro Jarry.

Combien ça coûte?

une session de 10 cours coûte 330$
un cours d’une heure coûte 35$ (le premier cours n’engage en rien)

Qui donne les cours?

Sylvain Picard. Je suis diplômé en composition/guitare jazz et j’enseigne depuis plus de 13ans.

Au plaisir,
Sylvain

Salut, salut !

Dès le 6 septembre, j’offrirai une nouvelle session de cours de musique / guitare.

Nous élaborons ensemble les objectifs du cours.

Voici quelques uns de sujets les plus populaires :

  • L’improvisation jazz
  • La préparation aux auditions (CEGEP et Universités)
  • Le répertoire de chansonnier / feu de camp
  • La lecture des notes de musique
  • L’histoire du jazz

Inscription

Tarifs*

35$ de l’heure
10 cours d’une heure 330$ (une économie de 20$)

Les cours ont lieu à mon domicile près du métro Jarry.

Pour ceux qui demeurent plus loin, j’offre maintenant des cours sur SKYPE (pseudo elixirmusiques)

* Toute annulation de cours doit être faite au moins 24 heures à l’avance. Idéalement, le cours est repris la semaine même, sinon le cours est facturé.

Au plaisir d’avoir de tes nouvelles!

Sylvain
(514) 651-3003
Inscription
 
Voici quelques billets dignes d’intérêt :

L’accompagnement jazz : ça doit danser

les sept blocs de la gamme de Do majeur en détail

les blocs de la gamme de Do majeur

Pratiquer les gammes différemment

Quelques questions à l’attention du musicien qui a atteint un «plateau»…

Les blocs et la guitare – vers l’improvisation…

Bonus : Pensée du vendredi – L’esprit du gourmet

Bien le bonjour !

Voici un arrangement que j’ai fait de ce classique de Piaf.

Bonne écoute, et au plaisir de partager d’autres musique en direct !

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=K8lST4wA7yY]

Comme l’apprentissage d’une nouvelle langue, l’apprentissage de la musique passe l’acquisition de de notions et règles de base. Par exemple : la connaissance des notes, des gammes, des accords, des rythmes et du répertoire au goût de l’élève. L’utlisation de ces connaissances est dictée par des règles bien précises : comment former une gamme, quels accords «sonnent bien» ensemble, quelle(s) gamme(s) doit-on jouer sur tel accord pour obtenir tel son, quels rythmes doit-on employer pour créer du mouvement dans la phrase musical, etc.

Toutes ces notions et règles se doivent d’être pratiqué avec organisation, précision et méticulosité. Le niveau d’attention déployé par l’élève lors de la pratique de ces différents éléments se répercutera directement dans ses interprétations.

Toutefois, lorsque le musicien improvise, il doit abandonner tout désir de respecter les règles, d’appliquer les connaissances acquises; Il doit être au service de la musique. Il peut y parvenir en se demandant ce dont la musique «a besoin» et en ressentant ce qu’il faut faire et en «laissant la musique le jouer». Bref, il y parvient en devenant ce que la musique demande.

Donc, on acquiert une pléthore de connaissances et de règles puis, lors de l’improvisation, on oublie tout!

Il arrive à tout artiste de se créer une zone de confort dans laquelle elle va évoluer. En musique improvisée, ceci peut avoir pour résultat une certaine lassitude de la part de l’interprète. Celle-ci devient graduellement tannée des sons qu’elle produits, des phrases musicales qu’elle crée. Bref, ses improvisations lui tapent sur les nerfs.

Il y a plusieurs façons de sortir de cette impasse musicale. Entre autres, l’acquisition et la mise en pratique de nouvelles connaissances (par exemple : l’apprentissage de nouvelles  pièces de musique, mélodies, gammes, d’arpèges, de nouveaux rythmes, de nouveaux accords, etc.)

On peut aussi continuer à travailler les même notions mais, avec un regard différent. Par exemple, au lieu de jouer les gammes en notes conjointes (do-ré-mi-fa-sol-la-si-do), on peut les jouer en intervalles, disons en tierce : do-mi, ré-fa, mi-sol, fa-la, sol-si, la-do, si-ré, do, etc. Ajoutons à cela des variations rythmiques et les différentes possibilités deviennent très nombreuses.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=OFmpIkLI-Zk]

En conclusion, ce qui me semble le plus satisfaisant est une combinaison de ces deux façons de faire : l’on acquiert de nouvelles connaissances tout en employant avec un nouveau regard ses anciennes connaissances.

Bonus

Une autre méthode est destinée au plus téméraire. Charles Ellison,  professeur d’improvisation jazz de l’Université Concordia, me l’avait présenté ainsi avant un concert : «joues quelque chose que tu n’as jamais joué auparavant.» Essayez ça! Les résultats parleront d’eux-même.

——–

Le contenu de ce billet vous a plu, merci de m’encourager en me faisant parvenir un don

De par sa nature, la guitare est un instrument complexe. La guitare, étant donné la façon dont les cordes sont accordées ( de grave à aigu : mi-la-ré-sol-si-mi) n’offre pas la simplicité du piano où toutes les notes se répète d’octave à octave, au saxophone sur lequel une clef permet de changer l’octave. Toutefois, il existe certains trucs qui aident à mémoriser. L’un d’eux consiste en l’apprentissage de Blocs.

Les blocs sont des doigtés précis dans une position donnée du manche. En gros, ils servent à montrer quelles sont les notes de telle gamme disponibles à un endroit du manche. Ces blocs sont très utiles comme point de références de départ.

L’avantange des blocs sur la guitare est qu’une fois appris, il suffit de déplacer l’ensemble d’un bloc à la case correspondant à la tonique voulue. Par exemple, disons que nous avons un bloc de La mineur pentatonique. Si nous voulons jouer en Si mineur pentatonique, nous n’avons qu’à déplacer le bloc d’origine de deux cases*. Tout reste pareil : doigté, nombre de notes, intervalles entre les doigts.


Quelques notes à propos de l’image :

– Les cercles à côté du manche représente les cordes à vide : ce sont des notes qui font partie de la gamme ;
– Les notes encerclées sont les toniques : ce sont les points d’ancrage des blocs. Il est important de bien les connaître pour être à même de transposer les blocs dans d’autres tonalités.

Suggestions à propos de la pratique de ces blocs :

– Y aller un bloc à la fois, lentement mais sûrement
– En suivant un rythme régulier, jouer les notes dans l’ordre pour commencer
– S’amuser à changer : le rythme, les nuances (doux, fort), etc.
– Improviser

Bonnes expérimentations!

* Une case correspond à 1/2 ton; la distance entre La et Si étant d’un ton, un déplacement de deux cases est nécessaire pour passer de la gamme de La mineur pentatonique à Si mineur Pentatonique.

—–

Le contenue de cet article vous a été utile et vous voulez encourager son auteur? Il est possible de lui faire un don en argent du montant de votre choix (paiement sécurisé) à partir d’ici 

Voici un vidéo présentant une interprétation de la pièce a child is born. J’y explique, brièvement, le processus d’enregistrement.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=2zZFvhbSTaA]

Connaître la musique (littéralement et de façon stylistique)

Respecter son histoire : Comment a-t-on interprété ce genre de musique par le passé?

Phrasé : Legato, staccato, angulaire, lié, «laid back», timbre, etc.

Direction : direction générale de la ligne mélodique (tend à aller vers le registre aigu ou grave)

Forme : microcosme de la direction

Développement thématique (mélodique/harmonique/rythmique)

Émotions («feeling»)

Individualisme (ton propre son) après consolidation des bases

Liberté – Le but ultime

Y en a-t-il d’autres à ajouter?

——————————————————————-

Ces mots-clefs proviennent d’une traduction libre de notes de cours improvisation jazz 3 donné par Charles Ellison à l’Université Concordia.

Voici l’original en anglais :

Keywords for improvisation

Know the music (literally and stylistically)

Respect it’s history

Direction

Shape

Thematic development (melodic/harmonic/rhythmic)

Feeling/soulfullness/emotion

Individualism (your own sound) after consolidation of basics

Freedom – the ultimate goal