Tag: entrevue

Ce soir, jeudi 28 mai à 19h30, j’aurai le plaisir d’être l’invité de l’animateur érudit du jazz Stanley Péan, lors de l’émission Quand le jazz est là. Celle-ci est diffusée sur les ondes d’Ici Musique (Radio-Canada, 100,7 FM à Montréal et en ligne, ici). On y parlera de ma composition Gloria, du concert à venir le 3 juin et de l’album en création (à paraître le 25 septembre 2015.)

GLORIA
Sylvain Picard – compositions et guitare
Yannick Rieu – saxophones ténor et soprano
Maxime St-Pierre – trompette et flugelhorn
Guy Boisvert – contrebasse

Billets

Événements Facebook

Gloria_affiche_3 juin 2015_video(500*540)

Cliquer sur l’image pour les billets

 

«L’enfer c’est les autres.» Jean-Sol Partre

«On va toujours trop loin pour ceux qui vont nulle part.» Pierre Falardeau

«Pourquoi toujours tendre à l’avancée? L’obsession du progrès est castrante. L’impotence de l’esprit ne se soigne pas dans une clinique de fertilité. Et le Viagra ne peut rien pour les troubles érectiles des idées.» Marc Séguin dans  La foi du braconnier

«L’échec n’est rien d’autre mauvais synchronisme entre nos désirs profonds et la réalité.» Marc Séguin dans  La foi du braconnier

«La femme à son mari plongé dans le journal : – As-tu déjà pensé qu’il peut y avoir autre chose dans la vie que ce qui se passe dans le monde ?» Anthony de Mello dans Histoire d’humour et de sagesse

Dans cette vidéo, Jean-Paul Sartre présente la genèse de sa pièce de théâtre Huis-Clos [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=GW-JXB2II2M]

Georges BrassensLe temps ne fait rien à l’affaire [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=ekAhrX_ckys]

Le temps ne fait rien à l’affaire – Georges Brassens 1961

Quand ils sont tout neufs,
Qu’ils sortent de l’oeuf,
Du cocon,
Tous les jeunes blancs-becs
Prennent les vieux mecs
Pour des cons.
Quand ils sont devenus
Des têtes chenues,
Des grisons,
Tous les vieux fourneaux
Prennent les jeunots
Pour des cons.
Moi, qui balance entre deux âges,
Je leur adresse à tous un message:

Le temps ne fait rien à l’affaire,
Quand on est con, on est con.
Qu’on ait vingt ans, qu’on soit grand-père,
Quand on est con, on est con.
Entre vous, plus de controverses,
Cons caducs ou cons débutants,
Petits cons de la dernière averse,
Vieux cons des neiges d’antan.

Vous, les cons naissants,
Les cons innocents,
Les jeunes cons
Qui ne le niez pas,
Prenez les papas
Pour des cons,
Vous, les cons âgés,
Les cons usagés,
Les vieux cons
Qui, confessez-le,
Prenez les petits bleus
Pour des cons,
Méditez l’impartial message
D’un type qui balance entre deux âges:

Le temps ne fait rien à l’affaire,
Quand on est con, on est con.
Qu’on ait vingt ans, qu’on soit grand-père,
Quand on est con, on est con.
Entre vous, plus de controverses,
Cons caducs ou cons débutants,
Petits cons de la dernière averse,
Vieux cons des neiges d’antan.

Cette entrevue a été réalisé en 1998 par Brett Primack.

L’entrevue est en anglais et dure près d’une heure.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=B5dpkkzCgJk]

Voici leur version de Summertime

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=rPyygbih2Rg]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=LCnePeqnC7Q]

«Il faudrait arriver à n’avoir que des tentations relativement nobles. Et à ce moment-là, il est urgent d’y succomber. Même si c’est dangereux. Même si c’est impossible. Surtout si c’est impossible.»

«Il nous a fallut bien du talent
Pour être vieux sans être adultes.»

«On ne meurt pas de se casser la figure. On ne meurt pas d’humiliation. On meurt d’un coup de couteau dans le dos.»

«Il nous faut écouter l’oiseau au fond des bois, le murmure de l’été, le sang qui monte en soi…»

«Il y en a qui ont le coeur si vaste qu’ils sont toujours en voyage.»

«Un enfant c’est le dernier poète d’un monde qui s’entête à vouloir devenir grand.»

«L’aventure c’est le trésor que l’on découvre à chaque matin.»

«Tout ce que l’on cherche à redécouvrir
Fleurit chaque jour au coin de nos vies.»

«Je hais la prudence, elle ne vous amène à rien.»

«Je crois que Dieu, ce sont les hommes et qu’ils ne le savent pas.»

Jacques Brel
L’AVENTURE
1958

L’aventure commence à l’aurore
A l’aurore de chaque matin
L’aventure commence alors
Que la lumière nous lave les mains
L’aventure commence à l’aurore
Et l’aurore nous guide en chemin
L’aventure c’est le trésor
Que l’on découvre à chaque matin
Pour Martin c’est le fer sur l’enclume
Pour César le vin qui chantera
Pour Yvon c’est la mer qu’il écume
C’est le jour qui s’allume
C’est le blé que l’on bat
L’aventure commence à l’aurore
A l’aurore de chaque matin
L’aventure commence alors
Que la lumière nous lave les mains

Tout ce que l’on cherche à redécouvrir
Fleurit chaque jour au coin de nos vies
La grande aventure il faut la cueillir
Entre notre église et notre mairie
Entre la barrière du grand-père Machin
Et le bois joli de monsieur le baron
Et entre la vigne de notre voisin
Et le doux sourire de la Madelon
La Madelon

L’aventure commence à l’aurore
A l’aurore de chaque matin
L’aventure commence alors
Que la lumière nous lave les mains
L’aventure commence à l’aurore
Et l’aurore nous guide en chemin
L’aventure c’est le trésor
Que l’on découvre à chaque matin
Pour Martin c’est le fer sur l’enclume
Pour César le vin qui chantera
Pour Yvon c’est la mer qu’il écume
C’est le jour qui s’allume
C’est le blé que l’on bat
L’aventure commence à l’aurore
A l’aurore de chaque matin
L’aventure commence alors
Que la lumière nous lave les mains

Tous ceux que l’on cherche à pouvoir aimer
Sont auprès de nous et à chaque instant
Dans le creux des rues dans l’ombre des prés
Au bout du chemin au milieu des champs
Debout dans le vent et semant le blé
Pliés vers le sol saluant la terre
Assis près des vieux et tressant l’osier
Couchés au soleil buvant la lumière
Dans la lumière.

L’aventure commence à l’aurore
A l’aurore de chaque matin
L’aventure commence alors
Que la lumière nous lave les mains
L’aventure commence à l’aurore
Et l’aurore nous guide en chemin
L’aventure c’est le trésor
Que l’on découvre à chaque matin
Pour Martin c’est le fer sur l’enclume
Pour César le vin qui chantera
Pour Yvon c’est la mer qu’il écume
C’est le jour qui s’allume
C’est le blé que l’on bat
L’aventure commence à l’aurore
Et l’aurore nous guide en chemin
L’aventure c’est le trésor
Que l’on découvre à chaque matin, matin.

[dailymotion id=x83aeg]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=dCHi5apc1lQ]