Tag: batterie

Récemment l’ami Yves Léveillé était en studio afin d’enregistrer Essences des bois, un nouvel album dédié à la sonorité des bois. Pour l’occasion le gentleman compositeur et pianiste, fidèle à son habitude de bien s’entourer, s’est associé avec des musiciens minutieux, dévouéEs à la musique. Le résultat respire la nature, tel une promenade en forêt; comme Miles Davis disait à propos du jeu de piano de Bill Evans, le piano d’Yves [et non le piano ivre] coule parfois comme une cascade… En voici un exemple qui parle de lui-même

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=X1u6sYKeTLg]

Yves Léveillé – piano et compositions
Roberto Murray – saxophones
Adrian Vedady – contrebasse
Alain Bastien – batterie
François Richard – flûte
Marjorie Tremblay – hautbois
Simon Aldrich – clarinette

Hello !
Inspiré par les événements socio-politiques du printemps, j’ai composé une pièce pour Magnitude6 (quintette de cuivre et percussion). Ça s’appelle Brûlot de printemps.

Je me suis imposé plusieurs contraintes afin de clarifier mes idées, de leurs donner une direction. Tout d’abord, la mélodie. Celle-ci est un calque direct du slogan entendu lors des manifestations : «La loi spéciale . . … On s’en câlice . . …» L’intervalle important ici est la tierce mineure descendante (prenons mi-do# par exemple). Toutes les mélodies de toutes les sections ont été élaborées à partir de variations de ce thème.

Ensuite, afin de démontrer la différence de discours entre celui du premier ministre et celui de la partie du peuple s’y opposant, j’ai essayé de donner des personnalités aux différentes parties. Il y a un donc un contraste marqué entre la mélodie de la trompette 1 (qui dépeint le représentant du gouvernement faisant la sourde oreille et sifflant comme une serin) et le reste de l’ensemble (qui représente en quelque sorte, la grogne de la population manifestant pour faire entendre ses revendications.)

À l’image de la turbulence du printemps, c’est une pièce qui brasse.
Les musiciens de Magnitude6 sont des virtuoses consommés : 

Thierry Champs, Trompette
Frédéric Demers, Trompette
Frédéric Lapointe, Batterie
Laurence Latreille-Gagné, Cor
Samuel Lalande-Markon, Tuba
Simon Jolicoeur-Côté, Trombone

Grâce à une bourse du Conseil des Arts de Montréal, les comparses musicaux seront en tournée toute l’année dans les maisons de la culture de l’Île de Montréal. Pendant cette tournée, ils joueront entre autres ma pièce. Ça vaut la peine ! 
Mercredi, 11 juillet 2012 à 19h30
Salle Pauline-Julien, Collège Gérald-Godin
 
Mardi, 17 juillet 2012 à 19h30
Parc Wilfrid-Bastien
 
Jeudi, 30 août 2012 à 20h
Parvis de l’église Sainte-Cécile
 
Mercredi, 3 octobre 2012 à 20h
Maison de la culture Plateau Mont-Royal
 
Dimanche, 17 février 2013 à 14h
Maison de la culture Marie-Uguay
 
Vendredi, 15 mars 2013 à 20h
Église St-Joseph (Maison de la culture Rivière-des-Prairies)
 
Vendredi, 5 avril 2013 à 20h
Maison de la culture Mercier

J’adore Joe Henderson. Il joue avec une intelligence et une fougue peu commune. Il est capable d’effectuer des envolées qui rendraient jaloux les papillons autant que de souffler avec l’intensité d’un klaxon de transatlantique. C’est du jazz qui arrache !

On retrouve ici le compositeur de Recorda Me avec Dave Holland (contrebasse) et Al Foster (batterie). Ce sont tout deux des accompagnateurs de choix et des improvisateurs chevronnés. Chacun des membres du trio a côtoyé un jour ou l’autre Miles Davis.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=ZmicYq2MlE8]

En jazz et en musique improvisée, les interprétations les plus touchantes (vraies) sont exécutés par des musiciens ayant atteint un équilibre entre leur volonté de bien jouer et la maîtrise technique.

Élaborons. Lors de l’apprentissage d’un instrument de musique, il est nécessaire d’avoir la volonté de s’améliorer et de bien s’exprimer à travers son instrument. Dans le même ordre d’idées,  la technique doit aider l’expression musicale. Or, il arrive qu’à certaine période du développement d’un artiste, il y ait un déséquilibre entre la technique et la volonté. Par exemple, un guitariste acquiert toutes sortes de notions dans l’optique d’improviser. Étant très curieux, il accumule et accumule des connaissances sans les mettre en application. Dès lors, lorsqu’il se retrouve en situation de jeu (avec d’autres musiciens ou seul), il a un blocage car il a plus d’idées que ce que ses doigts sont capables de jouer à cet instant.

Faisons l’analogie suivante : comparons la tête de notre ami musicien à un sac à dos que notre ami musicien porte. Lorsque le sac est presque vide, tout va bien; notre musicien se promène légèrement et peut même batifoler allégrement. Toutefois, quand le sac est plein, notre musicien ne peut plus courir, ni même gambader, il peut à peine marcher très vite (sauf si il est bâti comme un boeuf, ce qui est rarement le cas, mais bon, passons.) L’idéal, je crois, est donc d’ajuster le contenu du sac à dos en fonction du chemin à parcourir.

En somme, je dirais que la volonté peut nous permettre de nous améliorer en tant qu’artiste (cuisinier, gestionnaire, chef, avocat, etc.). Toutefois, indépendamment de cette volonté, nous  devons toujours travailler avec ce que nous maîtrisons dans le moment présent. Sinon, l’on obtient de drôles de résultats : jeu forcé, fausses notes dues à une application trop lente de connaissance théorique, etc. Donc, on doit être conscient de ce que l’on connaît; de ce qu’on maîtrise; de ce qu’on veut être capable de faire et surtout, l’on doit jouer ce que l’on maîtrise dans le moment présent.

——–

Le contenu de ce billet vous a plu, merci de m’encourager en me faisant parvenir un don

On peut quelques pièces de mon trio en ligne sur mon site.

Ce sont des arrangement que j’ai fait de Blues Dream* de Bill Frisell et Verona** de Kenny Wheeler.

J’y joue la guitare, Mathieu Deschenaux y joue de la contrebasse et Daniel Gélinas y joue la batterie.

Bonne écoute !

*Blues Dream : on peut entendre l’original sur le croquant album Bill Frisell trio with Dave Holland and Elvin Jones
**Verona de Kenny Wheeler qu’on peut entendre en version original sur son album What Now?