Quelques questions à l’attention du musicien qui a atteint un «plateau»…

Publié le Publié dans Enseignement, Guitare, Interprétation musicale, Musique

Il arrive un jour ou l’autre à la musicienne d’atteindre un plateau. À ce moment, la musicienne sent qu’elle se répète, qu’elle joue toujours les mêmes choses, bref, qu’elle tourne en rond. Ces étapes peuvent paraître difficiles sur le coup mais elles peuvent aussi contribuer, si on s’en donne la peine, à de belles découvertes musicales.

Une des méthodes agréables qui aide à «sortir» d’un plateau consiste à chercher la réponse à quelques questions :

Qu’est-ce que je veux être capable de faire?  (ex : improvier comme Joe Pass, Jouer un solo de Steve Vai, jouer le dernier tube de Leloup, «groover» comme John Mayer, utiliser des pédales d’effets, etc.) Plus l’idée de ce qu’on cherche à accomplir est précise, plus les actions à poser seront faciles à identifier.

Quelles étapes dois-je franchir pour m’y rendre? (Un prof peut-il m’aider à y parvenir?) Si l’on ne trouve pas les réponses soi-même, un prof peut être d’une grande utilité. Toutefois, il incombe à l’élève d’avoir une attitude d’ouverture face aux enseignements qu’un professeur peut lui apporter. Si ce n’est pas le cas, l’élève sentira qu’il perd son temps et fera certainement perdre celui de son prof.

Il arrive aussi parfois que l’élève soit ouvert aux enseignements du prof mais qu’il ne comprenne pas ou ne sente pas l’application de notions abordées en cours. (par exemple : gammes, arpèges, savoir nommer les notes, etc.) À ce moment, il est essentiel que l’élève continue de faire les exercices proposés par le prof afin d’éventuellement développer une meilleure compréhension de l’utilité des outils maintenant en sa possession. Si l’on fait une analogie avec le Tai chi, on peut dire qu’il est très difficile, si ce n’est pas carrément impossible, pour le néophyte de «ressentir» les premiers mouvements. Avec le temps, l’attention et le désir de comprendre et de s’améliorer, l’élève développera le sens du mouvement et de l’utilité de celui-ci.

Quelles sont les efforts que je suis prêt à faire pour y arriver? Pratiquer une heure par jour ne donnera pas les même résultats que 15 minutes aux trois jours. À l’élève de voir ce qui lui convient. La fin justifie les moyens!

La possibilité d’atteindre les objectifs est, je crois, proportionnelle aux efforts donnés, à la patience et à la capacité de faire face aux défis dans le processus d’apprentissage.

——–

Je suis curieux de connaître tess expériences, savoir si d’autres questions te viennent à l’esprit? écris-moi