Our Blog

Les pressions sont énormes dans la société d’aujourd’hui. Démesurées, en fait. On doit être rapide, efficace, performant, jeune, maigre, pas trop poilu, etc.

Personne n’y échappe.

La musicienne, lors de l’exécution de son geste artistique, ne dois pas viser une cible extérieur (i.e. vouloir paraître bonne, être perçue comme une grande artiste, être la meilleure, etc.) Si elle concentre son attention sur un résultat externe, elle manquera la cible à tout coup, s’enfargera dans ses doigts, fera des fausses notes. Bref, malgré les applaudissements, les tappes d’encouragements, elle ne sera sans doute pas satisfaite d’elle-même, si elle est moindrement honnête et intègre.

Elle doit plutôt se concentrer sur son geste, faire un avec lui, se dissoudre dans lui. L’idéal est qu’elle agisse en pleine confiance, en se permettant de briller, sans attente aucune, sans retenu, en se dévoilant totalement, sans artifice. Elle doit donc s’investir corps et âme à faire apparaître à l’extérieur la beauté de son paysage intérieur.

Cette attitude de transparence, de partage et de confiance doit être présente dès les premières notes de la pratique musicale. Ce faisant, la musicienne développe une attitude sincère face à elle-même et à sa pratique. Ce qui rend les heures de répétitions beaucoup plus agréable, il va sans dire.

Pour l’aider à orienter sa pratique, elle peut se poser des questions :

  • Qu’est-ce que cette musique me fait ressentir?
  • Qu’est-ce que j’ai envie d’exprimer quand je joue cette musique?
  • De quoi cette musique a-t-elle besoin?
  • Qu’est-ce qui est vrai pour moi dans cette musique?

La réponse à ces questions (et à d’autres) aide à organiser la pratique d’un instrument de musique.

Un peu comme les champignons qui poussent naturellement sur le fumier (sauf pour les cultures de champignons magiques, mais ça c’est une autre histoire), la pratique doit être orientée vers ce qui est naturel à la musicienne et non vers ce qu’elle croit qui serait susceptible de plaire à telle ou telle personne. De toute façon, ne dit-on pas que le naturel revient au galop?

Comments ( 2 )

The comments are now closed.