Lussier nouveau : toucher un âme

Publié le Publié dans Musique, Musique de film, Philosophie, poésie, Tradition québécoise, Vidéos

J’adore les univers sagement fous et assumés de René Lussier. Voici un extrait de son album le trésor de la langue 

J’ai découvert, il y a quelques années, qu’il était aussi chanteur par un ami (merci Charlot!). Sur son album Le prix du bonheur, on le retrouve chantant les paroles hirsutes de Paule Marier. C’est bringuebalant, kitsch*, cute, ça décape, ça surprend à chaque écoute, et surtout, ça rend de bonne humeur.

En voici un extrait live  

Prolifique, on lui doit aussi les musiques du Moulin à images de Robert Lepage, de même que la bande sonore de Trou Story (documentaire essentiel de Richard Desjardins qui présente un regard critique sur les philosophies de gestion des mines d’hier à aujourd’hui.)

Cette fois-ci, il nous arrive avec un autre album chanté. Voici ce qu’il en dit :

«Toucher une âme

Un deuxième album de chansons, presque sept ans après Le Prix du Bonheur.    

Oui, ça été long. Une aventure qui a connu tous les empêchements et retards possibles, pour tout un lot de bonnes et de mauvaises raisons. En m’attelant à composer et interpréter un nouvel album « chanté », j’ai mis la barre haute et mesuré l’ampleur du défi. Et puis je me suis retrouvé sans compagnie de disque et sans producteur, sollicité par d’autres créations qui sont devenues prioritaires. J’ai mis plusieurs fois le projet en veilleuse, pour gagner ma vie et me donner les moyens d’y revenir, chaque fois avec un grand désir de tout mettre en œuvre pour le faire à mon goût. Comme chaque fois qu’un projet me hante, j’ai poursuivi en assumant mon éclectisme,  avec – sinon la satisfaction, du moins la fierté  de suivre ma propre route, quoi qu’il m’en coûte.

La chanson permet une communication incroyablement concrète qui me fascine.  C’est cette communication qui m’intéresse.  Au final, je suis heureux de pouvoir partager un acte de création qui, s’il ne ressemble à rien de ce que « l’industrie de la chanson » propose, nous ressemble, à Paule et à moi, comme à beaucoup d’autres. J’espère que ceux-là voudront s’y reconnaître, se laisser toucher, nous toucher en retour.

Me revoici donc en compositeur–interprète puisque l’auteure a une autre tête et que je suis son haut-parleur!»

Voici lesdites tounes

En tout cas, je sais ce que je vais écouter dans les jours qui suivent, et pour longtemps!

http://www.renelussier.ca/

*Le mot Kitsch est employé ici au même sens que celui donné par Normand Baillargeon ici