Category: traditions chinoises


Dans le cadre de la campagne  adoptez un musicien orchestré par le Conseil Québécois de la Musique, j’ai été adopté par l’équipe de l’émission Temps Libre de Radio Ville-Marie. De 16h30 à 18h pour quelques vendredis à venir, je serai l’invité de François Beauregard.

Nous y discuterons de mon parcours de musicien, de mes expériences, de ma passion pour le kung fu, etc.

On peut syntoniser l’émission sur internet via radiovm.com ou sur les stations de radios suivantes :
– Montréal  (91,3 FM)
– Laurentides et environs (91,3 FM)
– Estrie: Sherbrooke et environs (100,3 FM)
– Mauricie: Trois-Rivières et environs (89,9 FM)
– Centre: Victoriaville et environs (89,3 FM)
– Bas St-Laurent: Rimouski et environs (104,1 FM)
– Outaouais: Gatineau-Hull et environs (1350 AM)

Qu’est-ce qu’Adoptez un musicien ?
Adoptez un musicien ! est une campagne médiatique qui vise principalement à démystifier l’image du musicien auprès des médias et du public. Adoptez un musicien ! présente une trentaine de musiciens (compositeurs, chanteurs, instrumentistes, etc.) aux médias et les invite à en adopter un pour quelques heures (ou pourquoi pas quelques jours !). L’adoption résulte en une entrevue pour la presse écrite, la radio ou la télé dans le cadre de la Journée internationale de la musique (1er octobre). Les médias visés ne sont pas nécessairement des médias spécialisés en musique puisque la campagne cherche avant tout à rejoindre de nouveaux publics. Il fut ainsi possible de voir lors des précédentes éditions, un électroacousticien faire l’objet d’un article de la revue Québec Science pour l’invention d’un instrument; ou un chef d’orchestre, amateur de hockey, faire la chronique sport à l’émission Matin express week-end de RDI; ou un pianiste, amateur d’auto, faire une chronique automobile à l’émission Monde de l’auto de Canal Vox (en écoutant du Chopin); ou un flûtiste discuter de whisky avec Joël LeBigot à Samedi et rien d’autre à la Première chaîne de la SRC et interpréter quelques pièces solos en direct.

Étant particulièrement attiré par les arts martiaux chinois, il m’est arrivé de lire des livres à propos de ce peuple et de sa langue commune : le mandarin. Lors de ces lectures, j’ai découvert le mot (愁 chóu) qui veut dire mélancolie.

Voici une partie de l’explication trouvée dans le livre 100 mots pour comprendre les chinois :

«Comme tous les humains, les Chinois connaissent le sentiment de mélancolie mais plutôt que de le rattacher à une fonction organique, ils ont préféré le rattacher à une saison de l’année, l’automne, lorsqu’on ressent la nostalgie des beaux jours enfuis et des chaleurs passées.

L’idéogramme nommant cette saison, 秌 qiū, est formé par la combinaison des mots céréales (禾 hé) et feu (火 huǒ). Cette composition est d’origine agricole. À l’automne, en effet, les paysans chinois avaient l’habitude de mettre le feu aux tiges des céréales que l’on avait laissées sécher sur pied après en avoir coupé les épis à la faucille au moment des moissons. Cette pratique, préparant les moissons futures en enrichissant la terre des cendres des récoltes passées, a semblé tout à fait convenir pour évoquer le sentiment qui serre le coeur au souvenir des choses disparues, car il y incluait l’espoir du renouveau naturel.

Il suffisait pour l’écrire d’ajouter en bas du signe de l’automne celui du coeur (心 xīn), signifiant généralement des pensées et des sentiments, formant ainsi le caractère 愁 chóu. Être mélancolique en chinois, c’est avoir le coeur en automne.» p.102

Suite à cette lecture, j’ai composé l’Automne du Coeur. Voici la version que nous avons enregistré le 30 septembre dernier au Upstair’s à Montréal.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=Oe7g5ICipiM]

Merci à Joëlle Cambon pour le tournage!
Javary, Cyrille J.-D. 100 mots pour comprendre les chinois, Paris, Éditions Albin Michel © 2008

coeur (xīn)
automne (qiū)
mélancolie (chóu)

«Tous le haïssent : examinez pourquoi. Tous l’aiment : examinez pourquoi.»

«L’impatience dans les petites choses compromet les grands desseins.»

«L’honnête homme est droit mais pas rigide.»

Confucius dans Les Entretiens

«Qui veut briller n’éclaire pas
Qui se fait valoir n’impose pas
Qui se glorifie n’a point de mérites
Qui s’exalte lui-même ne sera pas reconnu»

Lao Tseu dans Tao Te king, 24

«Le lourd est la racine du léger
Le calme est maître de l’agitation
Ainsi le sage voyage tout le jour
Il chemine avec son bagage
Serein et détaché
Spectateur des merveilles qu’il contemple
Comment le seigneur de dix mille choses
Pourrait-il se préférer
Aux yeux de l’empire
Trop léger il perd la racine
Trop agité il perd la maîtrise»

Lao Tseu dans Tao Te king, 26