Pensée du vendredi : tordre les orteils du destin

Publié le Publié dans Pensée du vendredi, poésie, Spiritualité

Les orteils du destin Adaptation d’un conte hindou On se souviendra longtemps de cette naissance dans la ville de Benares. La future mère promène fièrement un ventre imposant. Ce sera un fils, je le sens, nous l’appellerons Bischnoo! Le temps venu, elle accouche d’un garçon. Joufflu, souriant, il crie tout de suite sa joie de […]

Pensée du vendredi : la maison est ouverte

Publié le Publié dans atelier improvisation jazz, Citations, Concert privé, Concerts, Ensemble Fleur de Lys, jazz, Montréal et environs, Musique, Pensée du vendredi, Pic et les Blancs de Mémoire, poésie, Sylvain Picard

La situation politique Québécoise (les différentes commissions d’enquête en particulier) me font penser à cette pièce de Richard Desjardins. La maison est ouverte Ils versent un pauvre miel sur leurs mots pourris. Ils te parlent de pénurie et sur ta faim, sur tes amis, ils aiguisent leur appétit. Leur haleine brûle l’air comme la chaux […]

Pensée du vendredi : les mots… toujours les mots

Publié le Publié dans Pensée du vendredi, Philosophie, Spiritualité

«Un gourou essayait un jour d’expliquer à une foule assemblée que les êtres humains réagissent aux mots, se nourrissent de mots plutôt que de la réalité. Un des assistants se leva et protesta en ces termes: «Je ne crois pas que les mots aient autant d’effet sur les êtres humains.» Alors le gourou lui dit: […]

Pensée du vendredi : mieux vaut…

Publié le Publié dans Pensée du vendredi, poésie, Spiritualité

Mieux vaut être complet que parfait !

Pensées du vendredi : les esclaves et la tranquillité civile (Jean-Jacques Rousseau) (dernières)

Publié le Publié dans Aphorisme, Citations, Pensée du vendredi, Philosophie, Politicailleries

«Les esclaves perdent tout dans leurs fers, jusqu’au désir d’en sortir. […] S’il y a donc des esclaves par nature, c’est parce qu’il y a eu des esclaves contre-nature. La force a fait les premiers esclaves, la lâcheté les a perpétré.» Tant qu’un peuple est contraint d’obéir et qu’il obéit, il fait bien;sitôt qu’il peut […]

Pensées du vendredi : les assoiffés du mieux-être (Refus global)

Publié le Publié dans Pensée du vendredi, Philosophie, poésie, Politicailleries, Spiritualité, Tradition québécoise

«Son pouvoir transformant [celui du peuple, dans ce cas-ci] se mesure à la violence exercée contre lui.» «Les forces organisées de la société nous reprochent notre ardeur à l’ouvrage, le débordement de nos inquiétudes, nos excès comme une insulte à leur mollesse, à leur quiétude, à leur bon goût pour ce qui est de la […]

Pensée du vendredi : La société n’est plus complètement entre vos mains

Publié le 3 CommentairesPublié dans Citations, Littérature, Pensée du vendredi, poésie, Politicailleries, Spiritualité, Tradition québécoise

«Pour la première fois, un ensemble important d’individus sont orientés chez nous vers l’inconnu. Ils bâtissent ce qu’ils ne connaissent pas encore. Ils ne demandent pas simplement des réformes, ils ne font pas simplement une politique : tout leur être se consacre à une oeuvre qu’ils ne connaîtront pas avant de l’avoir dégagé. Ils ne […]

Pensée du vendredi : la démocratie

Publié le Publié dans Non classé, Pensée du vendredi, poésie, Politicailleries, Tradition québécoise

«La démocratie, c’est l’exercice de la modestie. Le démocrate est modeste, il avoue une certaine part d’ignorance, il reconnaît le caractère en partie aventureux de son effort et que tout ne lui est pas donné et, à partir de cet aveu, il reconnaît qu’il a besoin de consulter les autres pour compléter ce qu’il sait». […]

Pensée du vendredi : la précision…

Publié le Publié dans Aphorisme, Citations, Pensée du vendredi

À une question/requête précise se trouve une réponse précise.

Pensées du vendredi : la peur et les papillons

Publié le Publié dans Aphorisme, Citations, Interprétation musicale, Pensée du vendredi, Philosophie, poésie, Spiritualité

«Il ne faut avoir peur ni de la pauvreté, ni de l’exil, ni de la prison, ni de la mort, mais il faut avoir peur de la peur.» Épictète «Ce que la chenille appelle la fin du monde, le reste du monde l’appelle un papillon.» Richard Bach «Commencer par soi, mais non finir par soi; […]