Category: Guitare

L’année se termine en beauté et j’ai envie de partager avec toi une pièce tout juste sortie du four. Il s’agit de La danse de la féé Dragée de Tchaikovsky. C’est une version remanié pour guitare acoustique. Je t’invite à la télécharger (contribution volontaire)

[bandcamp track=3622993908 bgcol=FFFFFF linkcol=4285BB size=venti]

Alors je te souhaite un joyeux temps des fêtes, de l’humour et des plaisirs en bonne compagnie!

Salut bien, Sylvain

C’est avec plaisir que les cuisiniers sonores et acolytes du vice du trio Sylvain Picard se donneront en concert au TribuTerre Bistro demain samedi 12 novembre à 20h.

Le menu à frire biologique de la soirée sera constitué des pièces de l’album  Airs à Faire Frire à paraître en mars 2012 (toutes des compositions de Sylvain) de même que d’arrangements bringuebalants de pièces savoureuses.

Mathieu Descheneaux – Contrebasse
Charles Duquette – Batterie
Sylvain Picard – CompositionsGuitare

Au plaisir d’y célébrer ensemble!

Réservations chaleureusement recommandées (514) 276-3999

TribuTerre Bistro
2590, rue Jarry Est (au coin de la 2ième Ave)
Montréal H2S 2H4 (Carte)
(514) 276-3999

À propos : TribuTerre Bistro est une coopérative de solidarité sise sur la rue Jarry à proximité de la TOHU. On y sert une cuisine italienne éco-gastronomique et végétarienne aux accents internationaux, qui innove en proposant un petit choix de viandes et de poissons d’origine bio-locale.

À propos d’Airs à Faire Frire [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=n3YsI5DPY0E]

 

Cette fin de semaine, le trio Sylvain Picard (dont je fais parti à l’insu de mon plein gré) est allé à Edmundston pour présenter Airs à Faire Frire en concert et donner un atelier. Ça a été très agréable! Du bonbon, dis-je.

En route, nous sommes passés par Pohénégamook  [n’est-ce pas un nom coquet?]. C’était d’une rare beauté. La route longeait le lac Pohénégamook qui lui était entouré de montagnes et de forêts de bouleaux dénudés qui semblaient attendre inlassablement leurs manteaux de neige; la brise qui mordait la peau des joues …

Il y a quelques temps déjà que j’ai découvert ce guitariste compositeur d’exception originaire de Mascouche.

On peut en savoir plus sur lui ici : http://www.antoinedufourmusic.com/index.php

Voici une de ses compos que j’apprécie particulièrement. Elle s’intitule song for Stephen. Antoine y construit une élaboration sonore de trois couches : rythmique, harmonique et mélodique. La ligne de basse qu’il y joue (1m02sec à 1m09sec, 1m45sec à 1m58sec, etc.) rappelle la guitare de Message in a bottle de The Police.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=YpvHyo5UQ-0]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=vLFF2P8fInI]

Airs à Faire Frire en studio en septembre

Le jour j arrive à grands pas. Le trio Sylvain Picard commencera l’enregistrement de son premier long jeu le 13 septembre. N’étant pas soutenu par une maison de disque et les coûts étant dispendieux, j’ai eu l’idée de proposer différentes formes de contributions qui nous permettrons de financer l’album. Une de celles-ci est la diffusion de concerts privés. Ça pourrait t’intéresser !

Pourquoi nous aider?

Car le projet sera entièrement auto-financé. C’est-à-dire que nous ne demanderons aucune bourse ou subvention d’aucun palier du gouvernement, ni aucune aide de maison de disques. Cette façon de financer un projet est moderne et intime. Moderne car elle fait fit des modèles économiques existants, et intime car, les intermédiaires étant éliminés, le contact entre l’artiste et le «fan» est direct.

Par ailleurs, réaliser un album de qualité dans des conditions optimales est dispendieux. En l’échange de récompenses diverses, vos dons contribueront à l’aboutissement de notre projet d’enregistrement. L’argent amassé servira à couvrir plusieurs dépenses :

  • payer le temps de studio
    • enregistrement
    • mixage
    • matriçage
  • infographie
  • gravure des cd
  • lancement d’album

Nous enregistrerons au Studio 270, sous la supervision des oreilles bioniques de Robert Langlois.

La sortie du disque est prévue avant la fin de l’automne.

Comment contribuer?

C’est facile! En l’échange d’une contribution financière, plusieurs options alléchantes s’offrent à vous. Voici comment faire :

  • Choisissez la contribution de votre choix
  • Cliquez sur le bouton Paypal (paiements sécurisés par carte de crédit)
  • Faites votre achat

Les options de contributions

Option 1 : avec une contribution de 10$, recevez en primeur Airs à Faire Frire en téléchargement une semaine avant sa parution

Option 2 : avec une contribution de 25$, recevez une copie dédicacée de l’album et le téléchargement en primeur

 Option 3 : avec une contribution de 100$, recevez un cours de guitare de 60 minutes (sur l’île de Montréal) et le contenu des options 1 et 2

  Option 4 : avec une contribution de 400$, Sylvain ira faire un concert privé (20 personnes ou moins) sur l’ïle de Montréal. Le concert est d’une durée de 2 heures (deux parties de 45 minutes et une entracte.) Nous choisissons la date de concert ensemble. De plus, et le contenu des options 1 et 2

 Option 5 : avec une contribution de 900$, le trio Sylvain Picard fera un concert privé (20 personnes ou moins) sur l’île de Montréal et recevez le contenu des options 1 et 2 en primeur. Le concert est d’une durée de 2 heures (deux parties de 45 minutes et une entracte.) Nous choisissons la date de concert ensemble.

 Option 6 : avec une contribution de 1 500$, chacun des membres du trio donnera une classe de maître d’une heure à propos de son instrument (guitare, contrebasse, percussions) et il y aura un concert privé (20 personnes ou moins) sur l’île de Montréal et recevez le contenu des options 1 et 2 en primeur. Le concert est d’une durée de 2 heures (deux parties de 45 minutes et une entracte.) Nous choisissons la date de concert ensemble.

Merci six mille fois !

—– —– —– —– —– —– —– —–  —– —– —– —– —– —– —– —–  —– —–

À propos du Trio Sylvain Picard

Depuis 2009, le Trio Sylvain Picard promène ses compositions déglinguées et interprétations bringuebalantes. En plus d’être influencées par les impressionnistes (Érik Satie en tête et en queue), les compositions de Sylvain Picard sont entre autres inspirées des univers braques de Tom Waits, Ennio Morricone et Danny Elfman, des paysages sonores telluriques de Bill Frisell et ceux contemplatifs de Kenny Wheeler.

Quand on lui demande de décrire la musique de son trio, Sylvain aime à répondre en utilisant une expression imagée de Richard Desjardins : « la musique de mon trio, c’est comme du « cinéma pour les aveugles. » »

Airs à Faire Frire est une suite en trois mouvements composée en l’honneur de l’iconoclaste Érik Satie. Son titre est un clin d’oeil à la pièce de Satie qui s’intitule Air à Faire Fuir.

Les artisans de la friture

  • Charles Duquette est aux percussions.
  • Mathieu Deschenaux est à la contrebasse
  • Sylvain Picard aux compositions et à la guitare

Voici une série de cinq vidéos (en anglais) qui présente différents aspects du jeu du guitariste Bill Frisell.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=t1Bh92SBFJE]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=W6mwuQM5dYA]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=FInW-BYXAxU]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=oTgaO1v4RFE]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=mT5fabWwCaE]

Aujourd’hui, 28 juin à midi au Gesù, je partagerai quelques compositions éparses. Ces pièces écrites pour noctambules seront interprétées en solo à la guitare électrique et colorées avec quelques pédales. Le concert s’intitule Vol de Nuit en l’hommage à l’ami Saint-Exupéry.

La poétesse Aimée Dandois joindra ses forces aux miennes en partageant quelques-uns de ses poèmes brindezingues.


D’ici-là, je t’invite à écouter échantillon d’Air à Faire Frire, une expérimentation sonore composée en l’honneur de l’iconoclaste Érik Satie.

[bandcamp track=2419855028  bgcol=FFFFFF linkcol=4285BB size=venti]

Voici comment j’ai procédé pour réaliser cette interprétation : à l’aide d’une pédale de boucle («loop station»), j’ai d’abord enregistré trois couches de sons soit les cordes qui grincent, les cordes suraiguës et les sons à reculons. Ensuite, une fois l’atmosphère établie, j’y ai ajouté la mélodie (inspirée des Gnossiennes de Satie). Le tout a été capté dans la somptueuse église du Gesù le 26 avril dernier.

Au plaisir de partager des flagrant délices ensemble à midi au Gesù dans l’Espace Aline Letendre, au 1202, rue De Bleury. (La musique du concert sera enregistré.)

Hello ! J’espère que ce billet te trouve dans la meilleure des formes. Ici, les oiseaux détrempés sous la pluie gazouillent.

Le 28 juin à midi (mardi prochain), au Gesù, j’aurai le plaisir de partager quelques pièces évoquant la nuit. Ces pièces écrites pour noctambules seront interprétées en solo à la guitare électrique et colorées avec quelques pédales. Le concert s’intitule Vol de Nuit en l’hommage à l’ami Saint-Exupéry.

La poétesse Aimée Dandois joindra ses forces aux miennes en partageant quelques-uns de ses poèmes brindezingues.


D’ici-là, je t’invite à écouter échantillon d’Air à Faire Frire, une expérimentation sonore composée en l’honneur de l’iconoclaste Érik Satie.

[bandcamp track=2419855028  bgcol=FFFFFF linkcol=4285BB size=venti]

Voici comment j’ai procédé pour réaliser cette interprétation : à l’aide d’une pédale de boucle («loop station»), j’ai d’abord enregistré trois couches de sons soit les cordes qui grincent, les cordes suraiguës et les sons à reculons. Ensuite, une fois l’atmosphère établie, j’y ai ajouté la mélodie (inspirée des Gnossiennes de Satie). Le tout a été capté dans la somptueuse église du Gesù le 26 avril dernier.

Au plaisir de partager des flagrant délices ensemble le 28 juin prochain à midi au Gesù dans l’Espace Aline Letendre, au 1202, rue De Bleury.

 

Les pressions sont énormes dans la société d’aujourd’hui. Démesurées, en fait. On doit être rapide, efficace, performant, jeune, maigre, pas trop poilu, etc.

Personne n’y échappe.

La musicienne, lors de l’exécution de son geste artistique, ne dois pas viser une cible extérieur (i.e. vouloir paraître bonne, être perçue comme une grande artiste, être la meilleure, etc.) Si elle concentre son attention sur un résultat externe, elle manquera la cible à tout coup, s’enfargera dans ses doigts, fera des fausses notes. Bref, malgré les applaudissements, les tappes d’encouragements, elle ne sera sans doute pas satisfaite d’elle-même, si elle est moindrement honnête et intègre.

Elle doit plutôt se concentrer sur son geste, faire un avec lui, se dissoudre dans lui. L’idéal est qu’elle agisse en pleine confiance, en se permettant de briller, sans attente aucune, sans retenu, en se dévoilant totalement, sans artifice. Elle doit donc s’investir corps et âme à faire apparaître à l’extérieur la beauté de son paysage intérieur.

Cette attitude de transparence, de partage et de confiance doit être présente dès les premières notes de la pratique musicale. Ce faisant, la musicienne développe une attitude sincère face à elle-même et à sa pratique. Ce qui rend les heures de répétitions beaucoup plus agréable, il va sans dire.

Pour l’aider à orienter sa pratique, elle peut se poser des questions :

  • Qu’est-ce que cette musique me fait ressentir?
  • Qu’est-ce que j’ai envie d’exprimer quand je joue cette musique?
  • De quoi cette musique a-t-elle besoin?
  • Qu’est-ce qui est vrai pour moi dans cette musique?

La réponse à ces questions (et à d’autres) aide à organiser la pratique d’un instrument de musique.

Un peu comme les champignons qui poussent naturellement sur le fumier (sauf pour les cultures de champignons magiques, mais ça c’est une autre histoire), la pratique doit être orientée vers ce qui est naturel à la musicienne et non vers ce qu’elle croit qui serait susceptible de plaire à telle ou telle personne. De toute façon, ne dit-on pas que le naturel revient au galop?

Bonne nouvelle ! Armé de ma guitare et accompagnées de mes fidèles pédales, j’aurai le plaisir de partager mes mélodies bringuebalantes avec le public du Gesù. Aimée Dandois joindra ses forces aux miennes en partageant quelques-uns de ses poèmes brindezingues.

D’ici-là, je t’invite à écouter échantillon d’Air à Faire Frire, une expérimentation sonore composée en l’honneur de l’iconoclaste Érik Satie.

Voici comment j’ai procédé pour réaliser cette interprétation : à l’aide d’une pédale de boucle («loop station»), j’ai d’abord enregistré trois couches de sons soit les cordes qui grincent, les cordes suraiguës et les sons à reculons. Ensuite, une fois l’atmosphère établie, j’y ai ajouté la mélodie (inspirée des Gnossiennes de Satie). Le tout a été capté dans la somptueuse église du Gesù le 26 avril dernier.

[bandcamp track=2419855028  bgcol=FFFFFF linkcol=4285BB size=grande]

Au plaisir de partager mots et mélodies avec toi le 28 juin prochain à midi au Gesù dans l’Espace Aline Letendre, au 1202, rue De Bleury.