Category: Gloria

On parle de Gloria dans La Tribune.

«Si on voulait qualifier le travail du compositeur et guitariste de jazz Sylvain Picard, on pourrait parler d’audace, d’inspiration, de poésie… »

Gloria
Ensemble Sylvain Picard
Sylvain Picard – compositions et guitare
Yannick Rieu – saxophones ténor et soprano
Maxime St-Pierre – trompette et bugle
Guy Boisvert – Contrebasse

Concert
Mardi 22 mars, 20h
Le Théâtre Centennial

Billets : http://tinyurl.com/z27x486

www.sylvainpicard.com/gloria

La fabrique Culturelle

Récemment, j’étais à Sherbrooke pour effectuer une tournée des médias afin d’y présenter Gloria.

À la tombée de la journée, à l’heure où la lumière se fait orangée, La Fabrique culturelle était là pour capter un extrait de Gloria avec la qualité qu’on leur connait. (Clique sur l’image pour l’écouter)

Merci à la pétillante Sonia Patenaude et à toute l’équipe du Théâtre Centennial pour l’organisation de cette riche et vivifiante journée.

Une critique de Gloria dans le Journal Le Mouton Noir (par Jacques Bérubé)

« Sylvain Picard est l’un des secrets les mieux gardés du jazz au Québec. Et comme le jazz au Québec relève parfois lui-même du secret, notre type, guitariste compositeur de son état, commence à être difficile à tracer. Bien sûr, la présence d’un bon et grand festival de jazz en cette cité — dite du bonheur — de Rimouski pourrait aider à la découverte, mais… pas t’encore.

MÈCHE ALLUMÉE

J’ai connu Sylvain Picard par l’album de son trio, Airs à faire frire, librement inspiré de la suite Airs à faire fuir d’Erik Satie et saluant tout autant son professeur de kung-fu que Saint-Exupéry et les réalisateurs de films expérimentaux. Une belle trouvaille qui rappelait au vieux rocker que je suis une certaine époque de King Crimson mais aussi la musique bigarrée dite « jazz blanc » des Terje Rypdal et autres Abercrombie de l’écurie ECM.

La dernière œuvre de Sylvain Picard, Gloria, a été produite par Note Musik de Rimouski. La composition et l’enregistrement —impeccable! — de Gloria découlent d’une commande de « messe jazz de rite catholique romain » reçue de l’église du Gésu, qui est aussi une salle de production culturelle, de Montréal. Mais attention, ce n’est pas un disque pour grenouilles de bénitier, et les amateurs de belle musique, mécréants compris, y trouveront leur compte. C’est un album concept défini par son compositeur comme « une suite jazz luxuriante de dix films pour l’oreille jouée par quatre musiciens complices ». Outre Sylvain Picard à la guitare et à la composition, les autres célébrants — ceci était ma dernière allusion cléricale  — sont Yannick Rieu aux saxophones, Maxime St-Pierre à la trompette et au flugelhorn et Guy Boisvert à la contrebasse. Belle brochette!

Oui, les titres réfèrent à une messe : Kyrie, Agnus dei, Offertoire, Psaume, Action de grâce, etc., mais j’oserais dire que ce sont là les seules références à l’église. Dans le livret, Sylvain Picard parle de l’une de ses intentions de création — pour la pièce Alléluia — : « dépeindre musicalement l’émotion vivifiante que l’on ressent en contemplant les jeux d’ombre et de lumière dans les feuilles, les fleurs et les fruits d’un arbre luxuriant. »

Ça coule, ça transporte, ça touche, ça atteint son but. Nous sommes avec Gloria en contact intime avec une grande œuvre musicale, recherchée et très inspirée. C’est d’ailleurs probablement dans ce dernier qualificatif que réside sa connotation la plus spirituelle. »

 

 

Gloria - pochette rectoSalut, salut!

J’espère que tu vas bien en cette période où les journées raccourcissent à vue d’œil.

Un mot pour t’inviter au concert de Gloria vendredi. Moi (compositions et guitare) et mes musicaux spartiates Yannick Rieu (saxophone), Maxime St-Pierre (trompette) et Guy Boisvert (contrebasse) serons là, et en pleine forme!

« Gloria de Sylvain Picard est comme une messe très cool que l’on aura envie de célébrer pour les siècles des siècles. » Frédéric Cardin, Ici Musique

« Beau vous dites, cette nouveauté confine presque au merveilleux. Faites – vous ce cadeau presque… tombé du ciel! » Christophe Rodriguez, Journal de Montréal

Gloria en concert
20 novembre à 20h30
Victoriaville | Le Carré 150 – Cabaret Guy Aubert
Billets

https://www.facebook.com/Sylvainpicardelixirmusiques/photos/a.456806561038026.134160.179808362071182/1041876515864358/?type=3&theater

Gloria au premier rang du palmarès jazz et blues de CIBL (bis)

Prochain concert :
20 novembre @ Victoriaville Le Carré 150 – Cabaret Guy – Billets

https://www.facebook.com/Sylvainpicardelixirmusiques/photos/a.456806561038026.134160.179808362071182/1039170096135000/?type=3&theater

On peut écouter la musique et découvrir la genèse du projet ici : Gloria

 

Gloria - live

Merci à toi qui es venu au concert lancement de Gloria (de corps et/ou d’esprit sans exclure la possibilité d’autre chose). Vendredi dernier, dans la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, ton écoute était si affable que même les mouches étaient gênées de battre des ailes… tandis que les sourires volaient en essaim pendant que les sons défilaient en carrousel entre les bateaux ex-voto de la chapelle.

Merci d’avoir été là, à ta façon
Ému d’avoir fêté en ta généreuse, bienveillante et gripette présence
Ravi d’avoir partagé ce moment entre les crevasses du temps ensemble
Content d’avoir cueilli les fruits du silence avec toi
Imagine, après le calme suspendu dans l’œil du cyclone, un orage de fruits…

• Daniel LeBlond, s.j. pour sa confiance et la possibilité de créer cette œuvre
• Yannick Rieu, Maxime St-Pierre et Guy Boisvert pour votre générosité et votre talent : maudit que vous êtes bons !
• Adrian Vedady d’avoir contribué à établir les fondations du projet
• Robert Heaney mon « Bobby Knobs » ! pour les heures à faire de la cuisine sonore ensemble
• Mathieu Dulong et Harris Newman pour le son si bon
• Enrique Uranga, maître de l’intangible pour tes sacrées belles photos – www.uranga.ca
• Wai-Yin Kwok pour ton soucis du détail et la tournure juste en chinois traditionnel
• Senor Chuck Hobson pour ton amitié et tes corrections de mon anglais
• Bernard Thériault (Note Musik) pour ta confiance
• Annie Cantin (Outside Music) pour tes encouragements
• Simon Fauteux et Larissa Souline de SIX media marketing vous assurez rare!
• TAZ qui m’a aidé à garder le cap par vents fous
• Toute la famille et les amiEs, connuEs ou à connaître, qui ont acheté le disque en pré-vente : merci d’y avoir cru ! Vous m’avez donné de l’énergie
• L’équipe de la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours : Diane, Line, Sébastien et Félix
• Merci à la La Face Cachée de la Pomme pour les Bulles de Neige (cidre mousseux) et le Neige (cidre de glace) – www.lafacecachee.com


Gloria - pochette recto

Gloria
C’est aujourd’hui le jour « G »

Salut, salut !
J’espère que tu vas bien en cette période de cueillette de pommes et de festives couleurs d’automne. Moi, j’ai tellement de papillons dans l’estomac à l’idée de lancer Gloria ce soir, que j’ai failli m’envoler de ma chaise tout à l’heure… Ha haaa! Tu vois ça d’ici…

D’ailleurs, viens donc faire ton tour! Si on se fie à cette critique, c’est de se faire un cadeau que d’y aller. En tout cas, moi et mes potes Yannick Rieu, Maxime St-Pierre et Guy Boisvert on y sera, et en pleine forme!

Si tu ne peux pas t’y rendre, selon l’auteur de ce blogue, ce n’est pas grave car « Gloria de Sylvain Picard est comme une messe très cool que l’on aura envie de célébrer pour les siècles des siècles. » Mais ça me ferait quand même plaisir de t’y voir.

Il y a des billets ici, à l’incontournable boutique l’Oblique et sur place.

Au plaisir de prendre le temps ensemble

Vendredi 25 septembre 2015 à 19h30
Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours
400, rue Saint-Paul Est
Vieux-Montréal (Québec) H2Y 1H4
(métro Champ-de-Mars)

Billets
19h30 – ouverture des portes
20h00 – concert
21h30 – cocktail de bulles de neige et
vernissage d’Enrique Uranga

Gloria - pochette verso

 

Gloria de Sylvain Picard - Écoute intégrale

« Gloria de Sylvain Picard est comme une messe très cool que l’on aura envie de célébrer pour les siècles des siècles. »

GLORIA – Lancement d’album & concert
Vendredi 25 septembre 2015 à 19h30
Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours
400, rue Saint-Paul Est
Vieux-Montréal (Québec) H2Y 1H4

Billets
http://sylvainpicard.com/billets

GLORIA – lancement d’album et concert
Vendredi, le 25 septembre 2015 à 19h30
Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours
400, rue Saint-Paul Est
Vieux-Montréal (Québec) H2Y 1H4

BilletsGloria de Sylvain Picard - câbles

Pour en savoir plus sur les origines des musiques de Gloria (album à paraître le 25 septembre), voici une entrevue écrite donnée à Claude Thibault de Sortiesjazznights.com

CT sortiesjazznights – Salut Sylvain, la suite jazz Gloria est une commande de l’Église du Gesù, lieu de culte de la rue Bleury, aussi bien connu pour son Centre de créativité, pourquoi une église voudrait-t-elle présenter un tel projet ?

SP – Cette invitation m’a été lancée en 2012, et la première représentation en a été faite le 6 juillet 2013. Je ne connais pas leur motivation exacte à propos de cette suite-jazz écrite selon la structure d’une messe traditionnelle (introït, kyrie, gloria, psaume, alléluia, etc.) Par contre, je peux te dire où nos univers se rejoignaient. La musique possède entre autres le pouvoir de rassembler et d’unir des gens entre eux et en eux, de créer une sorte de communion spontanée. Cette manifestation d’un des effets de la musique revêt le sens noble du concept de religion – car, religion vient du latin religare qui veut dire relier. Donc, c’est à cet endroit précis que nos perspectives se rejoignaient. La tradition de la musique sacrée remonte à très loin. Mozart, Bach et Stravinsky et tant d’autres en ont composé de superbes. Du côté du jazz, Duke Ellington a composé nombre de pièces de musique sacrée et Charles Mingus y a fait allusion à maintes reprises. Eu égard à ces standards, la composition d’une messe représentait un défi de taille pour moi. Donc, au lieu de crouler sous la pression de faire aussi bien ou mieux que ceux-ci, j’ai choisi de traduire musicalement mes émotions le plus fidèlement possible, en toute confiance, dans un esprit, non pas de compétition, mais de partage sincère et enjoué. Avec cette idée en tête, la musique s’est toujours imposée d’elle-même. L’émotion prime le style.

CT – Que veut-tu partager et faire passer comme message, si message il y a, avec Gloria ?

SP – Gloria, c’est comme 10 films pour les oreilles qui racontent l’aventure humaine dans ce qu’elle de plus beau et déchirant. Aussi, c’est une musique dont l’auditeur est le héros : elle n’impose pas (en répétant des paroles, par exemple), elle suggère. L’auditeur s’en fait son propre cinéma selon ses dispositions. Idéalement, l’ensemble est un voyage hors du temps à partager en bonne compagnie.

CT – Tu pourrais élaborer sur ton choix d’instrumentation (guitare, sax, trompette, basse) ainsi que les musiciens du projet ?

SP – Parlons des absents d’abord : il n’y a pas de batterie. J’ai choisi de ne pas en inclure à cause de la réverbération dans l’église – je trouvais que ça nuirait à l’ensemble des nuances. À propos de l’instrumentation donc, pour les personnages principaux j’ai choisi le duo saxophone ténor et trompette (j’aime beaucoup l’usage qu’en font Horace Silver et Dave Douglas, par exemple), mais aussi le duo saxophone soprano et flugelhorn. Pour soutenir et propulser le tout, il y a la contrebasse. Puis, la guitare vient ponctuer et colorer le paysage sonore. Je suis ravi de jouer avec des musiciens expérimentés, ouverts, attentifs et généreux. Yannick Rieu (saxophones) traduit d’une façon sublime les idées musicales proposées dans mes compositions : il peut les amener dans des endroits dont je n’aurais même pas soupçonné l’existence. On explore, donc. Maxime St-Pierre est aux trompettes pour sa force et sa musicalité : les phrases musicales arrivent à sa trompette comme les outardes reviennent au printemps (autrement dit, c’est d’un naturel désarmant.) Guy Boisvert, que j’aime à appeler Guy « de velours » est la contrebasse. Comme son surnom le laisse entendre, il a un son velouté, satiné même, mais lorsque la musique le nécessite, sa basse montre ses crocs…

CT – Au niveau de l’écriture, quel est ton processus de création ?

SP – Quand je compose, je le fais toujours à partir d’émotions ou d’histoires. Donc, chacune des pièces de Gloria raconte musicalement quelque chose qui m’est arrivé. Mon défi réside surtout dans le fait de traduire de façon convaincante ces émotions en musique, ce qui peut être ardu et pénible, mais ô combien réjouissant lorsque l’exercice réussit! Aussi, afin de favoriser l’imagination et le développement de l’oreille interne, j’écris toutes mes partitions à la main sur du papier de chef d’orchestre. Hé oui! C’est une méthode un peu anachronique en 2015, mais quand on se donne le temps, c’est la musique qui y gagne…

CT – Qu’est-ce qui t’a inspiré à présenter ce projet spécifiquement à la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours ?

SP – Je n’étais pas certain de le faire là avant d’y avoir répété avec l’ensemble; après, j’en étais certain. Le son y voyage et mûrit bien et l’équipe qui y travaille est chaleureuse. Ayant été construit en 1771, l’endroit lui-même dégage une atmosphère riche qui est difficile à expliquer à quelqu’un qui ne l’a pas ressenti (tenter de le faire serait comme essayer de décrire le goût des champignons…)

CT – Comment décrirait-tu le style musical de ce projet aux lecteurs ?

SP – Un heureux mélange entre les univers de Charles Mingus, Igor Stravinsky et Harry Potter.

CT – Quelle musique écoutes-tu dans la vie de tous les jours ?

SP – Ça dépend de mon humeur : en général, j’aime le silence; sinon, j’écoute ces temps-ci Mike Moreno, Medeski Scofield Martin & Wood, Charles Mingus, Kenny Wheeler, Dave Douglas, Terrence Blanchard et mononcles Igor [Stravinsky] et Momo [Ravel]. J’ai une affection particulière pour le travail de René Lussier et Richard Desjardins.

CT – Si tu avait le choix de jouer avec n’importe quel artiste, vivant ou décédé, ça serait qui ?

SP – Brian Blade! C’est un musicien de génie. J’ai écouté plusieurs de ses concerts et à mon avis, il n’y a que très peu ou pas de distance entre le moment où il conçoit une idée et son exécution – c’est la liberté en action… et ça, c’est drôlement inspirant!

Source : http://www.sortiesjazznights.com/

Extrait : https://www.youtube.com/watch?v=n9JTXSwt4eI#t=39