Pensée du vendredi : Le coeur, comme intelligence (Pierre Vadeboncoeur)

Publié le Publié dans Pensée du vendredi, Philosophie, poésie, Spiritualité

« “Je ne cherche pas, je trouve”, dit Picasso, se situant bien au-delà du doute. C’est là la vérité de tout artiste. Celui-ci n’est pas dans l’équivoque. Il est une plénitude en acte. Il ne s’intéresse pas aux palabres et il tranche à tout moment en faveur de ce qu’il ne connaît pas mais va connaître. […]

Dernière pensée du vendredi : les louanges

Publié le Publié dans Citations, jazz, Musique, Pensée du vendredi, Vidéos

«On ne cherche la louange que dans l’exacte mesure où l’on n’est pas sûr d’avoir réussi. Celui qui est sûr ne cherche aucun assentiment, il sait.» Citation tirée de Bruno Monsaigeon, Mademoiselle, entretiens avec Nadia Boulanger, Paris, Van de Velde, 1980 Nadia Boulanger et Igor Stravinsky ont eu une relation d’amitié durable. Mademoiselle a d’ailleurs corrigé quelques épreuves […]

Pensée du vendredi : les ennemis et avant de mourir, je veux…

Publié le Publié dans Aphorisme, Citations, Pensée du vendredi, poésie, Spiritualité

«Choisissez bien vos ennemis, car dans peu de temps vous deviendrez semblable à eux.» Proverbe hindou Avant de mourir, je veux Dans son quartier de la Nouvelle Orléans, Candy Chang, artiste et TED Fellow a transformé une maison abandonnée en un tableau noir géant en demandant de compléter une question : « Avant de mourir, […]

Pensée du vendredi : entendre, regarder, écouter et voir (Nadia Boulanger)

Publié le Publié dans Aphorisme, Pensée du vendredi

« J’ai dû insister sur la connaissance des bases essentielles. C’est-à-dire : entendre, regarder, écouter et voir. Et puis avoir un tel respect de soi-même que, sans aucune prétention, on attache de l’importance à être. Et je crois que si l’on n’attache pas de l’importance à être, on ne peut pas jouer bien, on ne peut […]

Pensée du vendredi : «en acceptant de vivre, j’ai accepté de mourir aussi» – Brel, Brassens, Ferré

Publié le Publié dans Citations, Pensée du vendredi

Le 6 janvier 1969 à Paris, eût lieu une rencontre à jamais unique entre les trois artistes. Propos recueillis par François-Réne CRISTIANI et Jean-Pierre Leloir – Georges Brassens, Jacques Brel, Léo Ferré, êtes vous conscients du fait que vous êtes les trois plus grands auteurs-compositeurs-interprètes de la chanson française, depuis des années et avec le même succès ? […]

Pensée du vendredi : tordre les orteils du destin

Publié le Publié dans Pensée du vendredi, poésie, Spiritualité

Les orteils du destin Adaptation d’un conte hindou On se souviendra longtemps de cette naissance dans la ville de Benares. La future mère promène fièrement un ventre imposant. Ce sera un fils, je le sens, nous l’appellerons Bischnoo! Le temps venu, elle accouche d’un garçon. Joufflu, souriant, il crie tout de suite sa joie de […]

Pensée du vendredi : quand je ne dis rien

Publié le Publié dans Aphorisme, Tradition québécoise

«Quand je dis rien, c’est parce que je le pense!» Fred Pellerin citant Méo le coiffeur dans le journal l’Itinéraire édition du 15 décembre 2012

Pensée du vendredi : ses mots (Gérald Godin)

Publié le Publié dans poésie, Tradition québécoise

SES MOTS La langue de ma mère a des mots pour tout dans la grande famille des mots je m’en choisis pour passer l’hiver des mots en laine du pays cette année j’ai choisi le mot guérison le mot liberté des mots qui tiennent bien au chaud Sur six mois de neige celle qui a […]

Pensée du vendredi : être

Publié le Publié dans Aphorisme, Citations

«Être ou ne poète?» Source

Pensée du vendredi : la maison est ouverte

Publié le Publié dans atelier improvisation jazz, Citations, Concert privé, Concerts, Ensemble Fleur de Lys, jazz, Montréal et environs, Musique, Pensée du vendredi, Pic et les Blancs de Mémoire, poésie, Sylvain Picard

La situation politique Québécoise (les différentes commissions d’enquête en particulier) me font penser à cette pièce de Richard Desjardins. La maison est ouverte Ils versent un pauvre miel sur leurs mots pourris. Ils te parlent de pénurie et sur ta faim, sur tes amis, ils aiguisent leur appétit. Leur haleine brûle l’air comme la chaux […]